L’avenir du branding

En matière de branding, le changement reste la seule constante. Le branding est une bête qui ne dort jamais, dont les normes et codes ne cessent d’évoluer, et nous avons pour devoir, en tant qu’agence de communication visuelle, de rester au contact de cette évolution perpétuelle. Il va sans dire que c’est un défi incroyablement retors à relever au vu du paysage marketing actuel, secoué pratiquement au quotidien de nouvelles tendances à assimiler, du flux ininterrompu d’informations envahissant les nouveaux médias, de la technologie montante, à suivre et éventuellement intégrer, et d’une capacité de captation générale extraordinairement courte imposant des délais de recyclage insensés dans l’univers du branding.

Avec toutes ces variables, il est particulièrement facile de perdre le fil des événements et il s’avère donc judicieux de fréquemment réfléchir en commun pour étudier ce que l’avenir pourrait vous réserver, à vous et à votre équipe de branding. Voici une projection synthétique du branding dans les années à venir. Comme vous pourrez le constater, au-delà de vous focaliser sur les techniques et méthodes, vous devrez essentiellement revoir votre approche philosophique au branding. Retenez qu’il s’agit d’une liste non-exhaustive, conçue pour vous motiver à être pro-actif et rester à jour des exigences sans cesse changeantes du branding. N’oubliez pas de conduire fréquemment vos propres recherches. Commençons…

Le branding comme forme d’activisme

Nous vivons une époque de bouleversements politiques et culturels, ce qui ne veut pas dire que les entreprises cesseront d’essayer de vous vendre des choses. Ce serait même plutôt l’inverse : elles profiteront souvent de cette agitation pour récupérer l’activisme social qui la sous-tend et capter votre attention. La conception jouera évidemment un rôle prépondérant dans cette démarche et reflètera le fait que les marques doivent commencer à joindre leur voix aux chants de protestation. Pour Melanie McShane, Responsable de la stratégie chez Wolff Olins à New York, l’activisme est un impératif commercial. « Avec la montée de l’autoritarisme politique, les marques seront confrontées à des choix fondamentaux » explique-t-elle. « Il leur faudra soit prendre position vis-à-vis des questions qui les dérangent, eux et leurs utilisateurs, en risquant de s’attirer les foudres des politiques et de leurs acolytes. Ou se taire et s’en faire le complice implicite. »

Allant également de pair avec la répulsion du public vis-à-vis des mensonges et autres fausses vérités venant d’institutions reconnues, les marques devront absolument s’adapter et changer leur stratégie en fonction d’une nouvelle priorité absolue : inspirer la confiance. L’honnêteté devrait (enfin) être le maître-mot en matière de branding.

L’avenir du branding : le debranding

On ne parle pas simplement de démarquer (« debrand ») visuellement un emballage ou un magasin pour simplement avoir l’air plus cool. Le minimalisme, c’est bien beau, mais ce qu’on veut, c’est vous amener bien plus loin. Après des années de publicité à outrance, la société est sur le point d’atteindre un point critique dans ses habitudes de consommation. Nous avons été saturés de messages de branding absurdes pendant des décennies, littéralement assommés de campagnes marketing tactique ayant pour seule vocation de titiller notre portefeuille… Aux yeux du public aujourd’hui, le branding n’est plus qu’un outil servant à enfoncer un peu plus les consommateurs de masse dans la servitude. Il est temps que le branding prenne tout son sens ! Prendre un peu de retrait et laisser le produit s’exprimer.

« Ce n’est plus la marque qui crie le plus fort qui engendre le plus d’attention, sinon celle qui offre quelque chose de résolument utile. » – Jasmine De Bruycker pour basedesign.com

Familiarisez-vous avec les nouvelles techniques et plateformes

Alors que la révolution des médias numériques et sociaux est maintenant derrière nous et être pleinement intégrée dans chaque société, nous pouvons désormais nous pencher sur ce qui suit. Voici quelques pistes technologiques qui pourraient bientôt prendre le relais parmi les nouvelles tendances en matière de branding :

Réalité virtuelle. Il est difficile de prédire à quoi ressembleront les applications de RV en marketing après la phase d’innovation/gadget actuelle que nous traversons encore. Mais il ne fait absolument aucun doute que la plateforme ludique et immersive à 360° ouvre un champ d’opportunités immense pour les commerciaux du monde entier une fois qu’elle se sera mieux implantée sur les marchés.

Intelligence artificielle L’IA envahit l’univers du marketing à mesure que les marques trouvent des usages pratiques à l’intelligence artificielle et que les machines cognitives apprennent sur le tas. Alors que les assistants personnels comme Siri et Alexa peuvent simplifier certains aspects de nos vies, l’IA peut, elle, rationaliser une partie du processus de marketing. Par exemple, le détaillant American Eagle a collaboré avec le développeur de chatbot Pandorabots pour créer un bot artificiellement intelligent qui échange avec les consommatrices sur leurs achats et envies en lingerie via la plateforme de messagerie Kik, véhiculant et automatisant au passage la personnalité unique de la marque directement au consommateur. L’intelligence artificielle repousse constamment les frontières du possible dans le domaine du branding et les solutions de tchat automatisé ne sont que le début. Restez à l’écoute.